Pressindex propose un classement des agences RP sur les médias traditionnaux et web

Publié: 01/07/2011 dans Réseaux Sociaux, Relations presse

Pressindex a publié aujourd’hui une infographie se proposant de « classer » les agences de RP en fonction de leur visibilité sur les médias traditionnels et les médias sociaux. Cette infographie est visible sur le blog de Pressindex en cliquant ici.

Je trouve l’idée de ce classement très intéressante tant notre métier et les outils/médias à notre disposition ont évolué. Et, comme certainement bon nombre de mes confrères, j’ai été consulter ce dernier pour voir quels étaient les leaders et bien entendu si mon agence y était présente (Waggener Edstrom apparaît en 14e position).

C’est là que j’ai relevé que les critères retenus allaient certainement être la source de nombreux débats quant à la présence de certaines agence par rapport à leurs concurrentes.

Ont ainsi été pris en compte le nombre de retombées dans les médias traditionnels, le nombre de fans Facebook et celui de followers sur Twitter. La conclusion le précise « Cette étude non-exhaustive a naturellement ses limites. […] Il faudra aussi attendre pour déterminer de façon très précise la notion d’influence sur les réseaux. De plus, chaque agence aussi possède sa propre identité, sa propre histoire et des priorités différentes les unes des autres. ». Et je suis entièrement d’accord et souhaite faire quelques ajouts :

Premier point : A priori (j’ai effectué une vérification sur Pikanews avec Waggener Edstrom sur les dates de l’étude) les sites web d’informations sont excluent des médias traditionnels et ne sont donc pas pris en compte du tout. Que la presse en ligne ne soit pas « traditionnelle » ne me dérange pas mais pourquoi l’exclure alors qu’elle prend une place de plus en plus importante ? Et si je pousse un peu, les articles au sein desquels apparait Waggener Edstrom ne sont que des citations apparaissant dans le cursus d’une ancienne collaboratrice embauchée chez l’annonceur. Bref, selon les critères de nombreuses agences RP et d’annonceurs ce ne sont pas des articles (aucune proactivité, pas de valeur ajouté, etc.).

Deuxième point : la notion d’influence. Comme le souligne la conclusion, déterminer cette dernière avec précision s’avère très compliqué. Toutefois, faut-il mesurer l’influence de l’agence ou celle de ses consultants ? Certaines agences ne communiquent pas encore sur Twitter alors que leurs consultants se sont déjà emparés avec succès du réseau. Est-ce la capacité de l’agence à faire parler d’elle qui est importante ou celle pour laquelle elle et son équipe d’attachés de presse sont retenus, c’est a dire faire parler du client ? Mais je reconnais que ce serait ajouter beaucoup de critères ce qui compliquerait l’analyse et/ou la rendrait plus coûteuse.

Troisième point : même si elle ne compte que très peu de fans la page Facebook de Waggener Edstrom France existe depuis début mai, n’en déplaise à la personne qui n’a pas été en mesure de trouver cette dernière et l’a donc doté d’un nombre de fans égal à X.

Établir un classement et définir des critères solides pour effectuer les analyses s’avère souvent compliqué et les résultats génèrent toujours des critiques. Pour ma part j’apprécie l’initiative et j’espère qu’elle sera répétée afin de voir les évolutions de l’engagement des agences sur les médias sociaux. Et je suis curieux de voir si, en s’appuyant sur les critiques, Pressindex sera en mesure d’optimiser les résultats d’une manière ou d’une autre.

Publicités
commentaires
  1. ELO dit :

    Extraordinaire cette idée de Pressindex !! Elle serait judicieuse si l’ensemble de la veille média était chez eux. Or ils sont comme toutes les Agences RP, face à des concurrents et pas des moindres. Leur classement d’Agence ne repose donc que sur l’échantillon de LEURS clients, qui justement (pour en faire parti depuis 10 ans) observe un talent incomparable depuis quelques années pour rater 30% de la couverture médiatique d’un annonceur ! Notamment en TV, Radio Locale, PQR et Blogs alors les chiffres et eux, j’y crois moyen. D’autant que je me rappelle d’un reportage de 21 minutes diffusé en prime time sur M6 évalué par Pressindex en équivalent pub à 1500€, genre le coût d’un encadré sur PAP Dijon … n’importe quoi. fallait oser sortir un classement du genre alors que Google Actu choppe 90% de ce que vos robots détectent à l’occasion ! Elodie.

    • remibrossard dit :

      Bonjour Elodie. De notre coté nous travaillons à la fois avec L’Argus de la Presse et avec Pressindex. Aucun d’eux n’est exhaustif (et chacun a ses défauts et ses ratés en fonctions du secteur ou du type de presse) et je ne pense pas que cela influence le classement même si je n’ai pas vérifié. Je connais des agences qui auraient, je pense, pu avoir leur place dans cette infographie et qui travaille avec Pressindex. Pour ma part c’est plus le fait que l’on juge les agences sur leur visibilité, plus que sur leur capacité à rendre visible leurs clients qui me gêne.

  2. Prigent dit :

    Le problème, c’est que PressIndex est une boite de pige et en aucun cas une société d’études ! donc une méthodologie approximative, des résultats critiquables, une synthèse proche du néant…
    Que chacun fasse son métier (PressIndex à déjà du mal à faire correctement de la pige) et tout ira mieux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s