La braderie des RP vient-elle de s’ouvrir ?

Publié: 04/10/2011 dans Relations presse

Je suis plutôt attentif à l’actualité de mes confrères et néanmoins concurrents dont je relaie parfois l’actualité lors de ma veille sur Twitter. Mais ces dernières semaines j’ai relevé deux annonces d’agences de RP – que je préfère ne pas nommer – pour le moins surprenantes. Ces agences avaient pour principal objectif de promouvoir leurs nouvelles offres mais j’avoue que les deux m’ont inquiété à la vue des prestations proposées. On est réellement entré sciemment dans la grande braderie des prestations RP…

Un p’tit deal pour vos RP… ?

La première agence a décidé de proposer ses prestations au travers du site de commerce électronique Groupon connu pour avoir démocratiser le concept d’achat groupé en ligne  notamment pour des acteurs du commerce de proximité. Le principe est simple, le « commerçant » passe par le site pour proposer un deal, une offre à tarif réduit que l’on pourra acheter sous une certaine limite de temps. Une fois l’offre lancée, Groupon se charge d’en faire la promotion auprès de sa communauté et sur les réseaux sociaux. Chaque membre de la communauté pourra également partager ce deal avec les personnes qu’elle jugera intéressée. Bref, le service offre une excellente visibilité aux offres proposées. Une agence, dont je trouve les tarifs de base déjà bradés, a donc décidé de passer par ce site web pour offrir ce services au travers de trois prestations. L’offre en question la voici :

Présentez votre entreprise ou votre projet aux médias ! Une stratégie de communication ciblée : presse nationale, régionale, spécialisée, TV, radio, web à choisir parmi 3 offres :

  • ·  1 envoi ciblé de votre communiqué de presse par email aux médias selon votre secteur d’activité avec relance sur mails et reporting de l’opération à 39 euros au lieu de 149 
  • ·  OU la même offre ET la conception de votre communiqué de presse (3 relectures maximum) à 59 euros au lieu de 249
  • ·  OU ces deux offres cumulées ET 1 relance téléphonique jusqu’à 30 contacts cœur de cible avec suivi, état des lieux des demandes des contacts presse et mise en relation avec ces derniers à 79 euros au lieu de 349

79€ pour assurer rédactionnel, ciblage, diffusion, suivi et reporting ! Au moment où j’écris ces lignes 29 personnes avaient déjà opté pour ce deal. 29 CP  en 6 mois que des consultants vont devoir prendre en charge en supplément de leurs activités quotidiennes. Dans certain cas, j’imagine qu’il y aura les relances et le reporting. Franchement, soit les consultants sont choyés et ne travaillent que pour très peu de clients (ce dont je doute au vu des tarifs de l’agence), soit les prestations proposées ne refléteront pas vraiment ce dont est capable une bonne agence de RP en matière d’accompagnement …ou alors au détriment de la qualité de travail des consultants.

En terme de notoriété c’est certain, l’agence a obtenu une bonne visibilité. Mais quelle sera-t-elle ? Et avec quel effet à long terme ?

… ou des RP low cost ?

La seconde agence, à décidé de surfer sur les termes liés à « la crise » et lancé une offre low cost. Voici ce que l’on peut lire dans une interview publiée sur le site marketing-professionnel.fr : « Nos tarifs sont low-cost, pas nos prestations et notre politique tarifaire est simple : nos packs sont disponibles à la carte à partir de 89€ (ciblage illimité) ou par abonnement pour l’envoi de plusieurs communiqués (ciblage et nombre d’envois illimités) à partir de 189€. Pas de mauvaise surprise, votre budget est maîtrisé ! »

Les tarifs sont low-cost, pas les prestations ! Pourtant lorsque l’on veut en savoir plus sur le site concernant lesdites prestations : « xxx vous propose de diffuser votre communiqué en seulement 3 étapes qui ne vous prendront quelques minutes. Un cheminement simple vous permet d’être autonome dès le première utilisation ». Donc en gros les clients paient pour du self service et, je me doute, passe très certainement à la caisse pour les questions élémentaires – à quels tarifs, ça je ne le sait pas.

Ce que j’ai découvert par la suite dans l’interview de Marketing professionnel c’est que le contact entrant de la première et de la seconde agence était le même. Le seconde ne serait d’ailleurs pas une agence mais une plate-forme de services rattachée à la première. Pourtant le nom figurent sur l’URL c’est bien Agence-XXX.fr.

Prendre des initiatives pour se faire connaitre et prendre le pas sur ses concurrents c’est le jeu. Toutefois ces deux offres ne reflètent en rien ce que peuvent apporter les agence de RP à leurs clients en matière de prestations. Et à force de dévaloriser le travail des professionnels de la communication et de faire croire que leur boulot se cantonne à de simple prestations de diffusion (que n’importe qui peut faire via un site en mode SaaS), et de suivi téléphonique il ne faudra pas s’étonner que ces entreprises considèrent les autres offres comme exorbitantes et voient les autres agences d’un mauvais œil, s’ils daignent encore aller voir une autre agence. Car je ne pense pas que les résultats obtenus vie ces services soient à la hauteur des attentes… Il y a un juste prix pour bénéficier de prestations de RP  mais encore faut-il prendre le temps de discuter des besoins/objectifs et de présenter toutes la palettes de services adaptés à ces derniers. Limiter l’offre et brader les prestations nuit à notre image et je trouve préjudiciable  que l’on puisse trouver ce type d’offres sur le marché.

Il y a un an, j’avais lu le billet d’une consœur sur le même sujet. Les services proposés provenaient certainement d’une autre agence mais on retrouvait la même approche tarifaire low cost. J’espère sincèrement qu’il ne s’agit pas d’une tendance ou je ne donne pas cher de note peau sur le long terme en encore moins de notre image.

MAJ du 07/10/11 : un autre billet rédigé par l’agence CLAI sur le même sujet.

MAJ du 17/10/11 : un dernier billet publié par l’agence Vecteur d’Image.

Publicités
commentaires
  1. […] La braderie des RP vient-elle de s’ouvrir ? Je suis plutôt attentif à l’actualité de mes confrères et néanmoins concurrents dont je relaie parfois l'actualité lors de ma veille sur Twitter. Mais ces dernières semaines j’ai relevé… Source: remibrossard.wordpress.com […]

  2. Ca fait peur. Pour ce type d’agence, RP ça doit vouloir dire Relations Presque.

  3. Nono dit :

    Ce genre d’offre, quel que soit le secteur, ne m’effraie pas trop.

    Je suis prestataire sur une thématique liée au marketing où je vends de la prestation à 5000 euros là où des malins proposent un tarif d’entrée à 18€ (!). On récupère souvent des déçus, dont certains se sont cramés pour de bon (pour prendre un parallèle avec les RP, pensez à un bad buzz) via des prestations médiocres.

    L’activité se développe et ces offres discount peu satisfaisantes pour le client crédibilisent encore plus ce que l’on propose. La solution est donc de se positionner à coté (et loin !) de ce genre d’offre, pas en frontal sur le terrain du prix. Cela demande du talent, de la confiance en soi, certes.

    Plutôt que de s’en inquiéter, je dirais que ça peut aider à alimenter sa veille :
    – utilisent-ils des outils qui peuvent faire gagner du temps ou mieux connaitre les alternatives (saas, externalisation en Inde ou à Madagascar, etc.) ? Partant de là, il faut ensuite connaitre les Plus / Moins de ces solutions.
    – vendent-ils de la presta avec un prix facial ridicule et ensuite de l’offre à tiroir (ex : sur le mode de relance, ciblage, etc.) ? Dans ce cas, c’est juste du teasing, et ça peut donner des idées. C’est comme Vistaprint qui fait miroiter des cartes gratuites et facture un max les services parallèles

    Groupon est juste un canal de promo, pour le pire comme le meilleur. S’ils attirent des clients à 39€ qui risquent d’être casse-pieds, deux choses :

    – ce ne sont pas des clients pour vous, donc tant mieux pour vous : allez prospecter sur d’autres territoires avec des gens qui ne seront pas des emmerdeurs à calculer l’euro près.

    – ça ‘démocratise’ la notion de faire des RP pour de jeunes clients ; après un coup d’essai avec ce genre d’offre, les gens lucides ou déjà échaudés feront appel à de ‘vrais’ prestataires, parce qu’ils auront compris que le temps humain se paie. .

    La difficulté, c’est d’expliquer à un client qu’il faut du temps / talent pour du résultat. De mon côté, j’encouragerais volontiers un prospect pénible à bosser avec ce genre de prestataire… puisque je sais à 80% qu’il reviendra vers moi en pleurant faute de résultats à la hauteur de ses espérances.

    Donc ma conclusion c’est que vos BONS clients ne sont pas ceux sur Groupon.

    Quant aux autres, laissez leur la possibilité d’essayer les deux s’ils n’ont pas peur de griller leur crédibilité en passant par du RP discount.

  4. Mlle L dit :

    Je suis outrée de voir ça ! Comment tuer la profession en quelques année…
    Comment ces agences ne voient-elles pas qu’elles n’auront pas de rentabilité et pas de viabilité à long terme mais qu’en plus, elles reflètent l’image de la profession par leur communication (on parle bien d’agence de comm’ là en plus, non ? O_o)

  5. Navrant, avec ces pratiques nous pouvons tous fermer boutique

  6. blogdejademorgan dit :

    le quanti aura donc définitivement tué le quali, l’automatisation y est surement pour quelque chose quand on imagine le côté systématique si ce n’est baclé du travail proposé par ces prestataires … à mon avis des prestations low-cost pour les « entreprises low-cost », à savoir celles touchant du doigt pour la première fois leurs soucis si ce ne sont enjeux de communication, et qui donc testeront ces services pour un moindre coût, dommage pour elles car elles auraient en fait besoin de pédagogie, d’accompagnement et de conseil : de services qui capitalisent sur l’expérience et ne peuvent pour être viables être proposés à des prix si bas

  7. Alain Godet dit :

    Il y a quelques années, les agences se sont indirectement tiré une balle dans le pied en traitant sur un pied d’égalité le moindre blog et les vrais magazines. Aujourd’hui, une bonne partie des vrais magazines ont fermé et ça devient la croix et la bannière pour s’assurer de retours sur les CP envoyés (aussi bien en titres qui les reprennent, puisqu’il y en a moins, qu’en nombre de lecteurs touchés, les blogs étant opaques en la matière). Trop souvent, on récolte ce qu’on sème…

    • remibrossard dit :

      Alain,
      Tu ouvres un autre débat sur lequel je ne suis pas d’accord avec ton point de vue. Les clients des agences ne sont pas dupes, il y a des blogs de qualité qui peuvent rivaliser avec certains médias de presse et qui méritent d’être valorisés dans les retombées mais c’est loin d’être le cas de la majorité des blogs. Crois-tu vraiment que les agences gagneraient à promouvoir ce type de résultats ?
      Rémi

  8. Laurent dit :

    Effectivement Alain, le débat est différent : la qualité de certains blogs a contraint les agences à les approcher comme des supports. Mais avec tout un travail préalable d’éducation auprès du client sur l’investissement temps, l’approche individualisé, l’importance d’interagir avec le blogueur, le ton à utiliser, la rapidité de réaction nécessaire, la difficulté à maîtriser les retombées, etc.

    Ce que tu dénonces sur la fermeture des publications / sites – que je regrette, car s’il n’y a plus de médias et de journalistes, au delà du danger que cela représente pour la liberté, c’est la fin de notre métier – me semble plutôt lié aux décisions d’entreprise de couper le budget publicité pour favoriser les RP. Concentration d’une part, réduction des budgets pub l’autre… et un espace rédactionnel qui se réduit et s’appauvrit. Qui est la cause de l’autre ? Difficile à dire…Mais ce qui est sur – et qui va dans ton sens Alain – c’est que les agences devraient aujourd’hui rappeler à leurs clients que sans budgets pubs, les magazine ne pourront bientôt plus se faire l’écho de leurs informatons.

  9. Bonjour,

    Je suis choquée de lire ceci. Qu’une agence brade ainsi ses honoraires est soit le symptôme d’une arnaque soit le désespoir d’une très mauvaise agence. D’un point de vue éthique, je trouve scandaleux que l’on réduise la valeur de notre travail à un deal minable. Nous avons déjà assez de mal pour faire valoir nos honoraires auprès de nos prospects depuis la crise économique, nous n’avons pas besoin de passer pour des guignols à qui il suffit d’acheter la rédaction, l’envoi et le suivi d’un vulgaire communiqué pour seulement 39€! Ce n’est ni professionnel ni correct vis-à-vis de ces jeunes entreprises qui n’ont pas encore les moyens de s’offrir une vraie campagne de RP. À la carte!!!?? Non, mais quelle horreur! Comme s’il suffisait d’envoyer un communiqué par mail et deux-trois relances et le tour est joué! Ces gens profitent de la crédulité des autres. D’un point de vue moral, c’est insultant pour nous et pour les gens assez naïfs pour croire qu’ils obtiendront de vrais résultats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s