Point sur les relations entre pros des RP et journalistes IT en Espagne

Publié: 08/11/2011 dans Presse, Relations presse

L’agence de communication espagnole Rosa Gomez-Acebo a récemment publié les résultats de sa première enquête « IT Journalists Survey in Spain » menée auprès de 200 professionnels de la presse informatique espagnole. Celle-ci analyse les processus de changements dans le journalisme, les différences entre médias en ligne et imprimés, les principaux besoins et problèmes des professionnels de l’info. Vous pouvez consulter l’intégralité du CP (en espagnol) en cliquant ici. J’ai pour ma part décidé de traduire certaines des informations et chiffres de l’infographie que je trouvais intéressants.

Nouvelle façon de communiquer

  • 80 % des journalistes IT espagnols préfèrent l’email pour une première prise de contact.
  • 60 % (principalement de la presse online) reçoivent des invitations pour des interviews réalisées via Skype ou Webex et trouvent cela pratique.
  • Les journalistes des médias online utilisent plus facilement les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter) que leurs collègues de la presse traditionnelle.
  • 85 % pensent que moins de 50 % des emails qu’ils reçoivent ont un réel intérêt journalistique.

Les choses qui retiennent l’attention des journalistes

  • Les médias en ligne doivent effectuer un traitement rapide des informations et ont principalement besoin d’échantillons de produits/solutions (60 %), de vidéos (43 %), de démonstrations (40 %). 43 % des journalistes online considèrent que le mélange de contenus d’informations et de contenus marketing est l’erreur la plus courante. Le type d’informations que ces derniers trouvent le plus utiles sont les exclusivités (66 %) et les infos transmises en « off » (49 %).
  • La presse papier dont le travail nécessite davantage d’analyse et de traitement de l’information exige des images (43 % – NDA : le fameux manque d’illustrations haute définition dont je parlais dans un autre billet) et des démonstrations ainsi que des échantillons pour tests (30 %). 40 % des éditeurs de presse papier soulignent que le manque d’informations ou de matériels complémentaires avec un réel intérêt journalistique est l’erreur la plus courante. A contrario les informations qu’ils jugent les plus utiles sont les interviews (91 %), les voyages de presse (89 %) , les communiqués de presse (76 %) et les informations transmises en « off » (65 %).
  • 80 % des journalistes trouvent les entretiens en face à face comme le format le plus pratique pour obtenir des informations.

Sources d’informations et besoins

  • Les agences de RP sont considérées comme utiles par 53 % des médias online et 58 % des publications imprimées.
  • Les principaux défauts des salles de presse online sont le manque de ressources utiles (70 %), un niveau de mises à jour pas assez régulier (56 %) et le manque d’informations locales (35 %).
  • Enfin, les journalistes de la presse IT recherchent principalement des contenus additionnels tels que textes, photos, audios/vidéos (65 %) et moins de pression de la part des professionnels des RP (41 %).

Le point intéressant c’est que malgré le développement des moyens et réseaux de communication, le bon vieux face à face reste le meilleur moyen de transmettre des informations pertinentes. Je n’ai encore jamais organisé d’interview passant par Skype mais je pense que pour la France, on obtiendrait des résultats qui devraient être relativement similaires si l’on menait la même étude. Qu’en pensez-vous ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s