La croissance de Twitter dopée par les médias et… le bouche à oreille

Publié: 27/12/2011 dans Réseaux Sociaux

Le MIT a récemment publié les résultats d’une étude qui s’est intéressée au développement de Twitter aux Etats-Unis de 2006 à 2009 et qui visait à comprendre le processus d’adoption et de propagation du réseau social auprès de la population américaine. Celle-ci met en évidence que les principaux facteurs d’émergence du site sont en premier lieu géographique et surtout que les médias d’information ont joué un rôle essentiel dans sa croissance.

L’étude montre qu’au départ, Twitter a pu bénéficier, pour son développement de l’engouement qu’il a suscité auprès des « innovateurs » passionnés de nouvelles technologies très présents dans la ville de San Francisco, lieu de naissance du site. Il s’est ensuite développé à Boston puis dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis principalement grâce au bouche à oreille – un vecteur plutôt lent donc.

Par la suite, plusieurs pics de croissance sont principalement dus à l’intérêt médiatique qu’a suscité Twitter en plusieurs occasion. Le pic le plus connu date du 15 avril 2009 et résulte du défi lancé par l’acteur Ashton Kutcher à la chaine CNN pour savoir lequel atteindrait le premier le million de « followers ». Ashton Kutcher qui a gagné le défi d’une petite demi-heure s’est vu inviter le soir même dans l’émission d’Oprah Winfrey, grande prêtresse du paysage audiovisuel américain, qui en a profité pour envoyer son premier tweet. Entre l’effet immédiat du défi, la visibilité donné l’animatrice TV, puis le relai de la « success story » par les différents médias, la population de Twitter a soudain été multipliée par quatre. Depuis, chaque fois que Twitter fait la une des médias, la courbe du nombre d’utilisateurs grimpe en flèche.

La vidéo retraçant l’expansion de Twitter aux Etats-Unis est tout de même assez intéressante et montre bien le pic du 15 avril 2009 :

 

Bref, il est étonnant de constater que les deux principaux vecteurs du développement de Twitter sont deux formes de communication diamétralement opposées : les médias (sociaux et d’information) d’un côté et le bouche à oreille de l’autre. Et il est amusant de voir que, malgré l’existence du net et le fait que ce soit des technophiles qui aient été parmi les premiers utilisateurs, la propagation d’une de nos méthodes modernes de communication a été facilitée en premier lieu par l’une de nos plus anciennes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s